Nafi DIALLO (PDS) Explose le GUISSE

Abdoulaye Mamadou Guissé bonsoir,
Je viens de lire ton interview ou plutôt ta diatribe contre MON candidat. Je vais être un peu longue car j’ai 3 ou 4 petites remarques à faire mais auparavant permets-moi de te poser 2 questions très simples :

 
1- Es-tu membre du Front patriotique qui regroupe plusieurs partis dont certains de masse comme l’AJ, l’UCS , le PDS d’une part et d’autre part, de partis lilliputiens populairement appelés « partis cabines téléphoniques » comme le tien par exemple …ou alors es-tu membre du Parti Démocratique Sénégalais ?
Si tu es du PDS, peux-tu nous dire dans quelle instance verticale et dans quelle fédération tu milites?

 

Parce que si c’est le cas tu connaîtrais suffisamment nos statuts et règlements, et tu comprendrais donc, que seul le Congrès est souverain. Pour rappel, c’est un congrès qui a investi Karim Wade : les délégués de toutes les fédérations et instances ont voté souverainement. Mon candidat a été élu devant les caméras du monde entier, du reste une première au Sénégal. Il me semble, si ma mémoire est bonne, que tu étais invité à l’instar des partis alliés comme simple observateur. Dès lors, il devrait t’être aisé de comprendre qu’aucun porter presse, qu’aucune tentative de pression médiatique ne peut légalement invalider une candidature issue d’un Congrès. Seul un autre Congrès pourrait le faire. Et sais-tu comment on convoque le Congrès ? Je te renvoie au texte du Parti dont tu parles du candidat ELU librement par les militantes et militants.
Il y a vraiment lieu de s’interroger sur le but et le mobile de tes gesticulations et autres simagrées de si mauvais gout.

 

2- Si par contre tu es juste un allié du Front, même si je peux supposer que certains soient plus lents a la détente que d’autres mais ma foi, nous avons tous lu le Coordonnateur de ce Front dire que celui-ci est ouvert à des candidatures plurielles pour la présidentielle. Alors, il serait judicieux de t’occuper plutôt de TA candidature au sein de ce Front, et non de celle d’un parti totalement souverain. Je trouve qu’il est d’une indélicatesse inouïe de ta part de te permettre de parler pour le PDS et de ses choix souverains. Quelle outrecuidance !

 

Alors, je disais plus haut que j’avais 2 ou 3 remarques à faire sur ta sortie. La première, c’est de dire que tu ne dois en vouloir qu’a toi-même si  tes capacités de compréhension sont plus lentes que celles de la moyenne des sénégalais car tu veux nous faire croire qu’il y ‘aurait un fait nouveau quant à la libération de Karim ou qu’il y aurait rétention d’informations. Rétention d’informations par rapport à qui suis-je tentée de demander.

 

Cher Abdoulaye, le peuple sénégalais au nom duquel tu as voulu parler dans ce simulacre d’interview – d’ailleurs je me demande en vertu de quoi tu parles au nom du peuple car je ne te connais aucun mandat électif pas même celui de chef de quartier – a compris ce qu’on a dit et toujours dit. Ce peuple a saisi et assimilé ce que notre candidat a écrit dans son adresse à ce même peuple 1 jour après sa libération et que nous membres du PDS avons toujours porté avec fierté, et en regardant ce même peuple les yeux dans les yeux :

KARIM WADE A ÉTÉ OBLIGE A LA DEMANDE DE MACKY SALL AUPRÈS DE PERSONNALITÉS VÉNÉRÉES DE CE PAYS DE QUITTER LE TERRITOIRE SÉNÉGALAIS PENDANT UN MOMENT AU NOM DE LA STABILITÉ POLITIQUE.
L’avons-nous caché ? Non ! L’avons-nous clairement énoncé ? Oui !

Nous sommes à l’aise. Ceux qui ne le sont pas quant à ce sujet sont dans l’autre camp. C’est ceux-là qui l’ont mis en prison, qui l’ont sorti de prison d’eux-mêmes, l’en ont extirpé de force et contraint de quitter le pays. Pas nous !

 

La seconde remarque est que tu nous dis que ses avocats ont parlé récemment d’exil. Rien de nouveau vu que Karim lui-même nous avait précédemment écrit noir sur blanc qu’il a été « contraint » de quitter le pays momentanément. Si être contraint de quitter le territoire n’est pas un exil je me demande ce qui l’est, je vais de ce pas m’acheter un syllabaire et le petit Larousse. Exil, qui montre combien Karim Wade est la seule et unique crainte du régime en place : oui seuls les grands hommes de l’histoire sont forcés à l’exil par des régimes totalitaires et c’est ceux-là, exilés par un système politique qui reviennent en force et gagnent le combat de la vérité. Je n’en citerai qu’un dans le champ politique car est l’exemple concret le plus récent et le plus proche : M. Patrice Talon du Bénin ! Et sur un autre registre bien plus élevé que le temporel, le religieux notamment : le Guide spirituel de Karim Wade. Guide, chez qui il puise toute sa force, son stoïcisme, sa foi et son exquise dignité face à l’oppression : Cheikh Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul!

 

Au demeurant, le peuple sénégalais dont tu t’es auto-proclamé porte-parole, a assez de jugeote pour saisir qui est qui dans le microcosme politique sénégalais. Le peuple sénégalais sait qui pèse quoi dans cet espace politique et sait lire entre les lignes, en l’occurrence, capter les messages d’angoisse subliminaux de ce régime aux abois :
– En effet, mon candidat fait peur au point qu’il soit le seul homme politique sénégalais pour qui on a conçu une cour spéciale aux antipodes des principes basiques de droit afin de le condamner.

 
– Mon candidat est le seul homme politique de l’histoire du Sénégal à avoir fait 3 longues années et demi de prison sans avoir une seule fois soupiré ou demander à être transféré au pavillon spécial.

 
– Mon candidat est le seul homme politique sénégalais qui, 3 ans durant, a subi stoïquement mensonges et diffamations, détentions arbitraires et traitements dégradants, ah oui on lui a démoli un genou, aussi.

 
– Mon candidat est le seul homme politique sénégalais qui a obligé tout un Etat à mettre tous les moyens humains et étatiques contre lui pour au finish se décider à le libérer face à la pression populaire nationale, internationale, a celle des droits de l’hommiste et à celle …maraboutique !

 
– Abdoulaye, mon candidat est le seul sénégalais de l’histoire politique à faire l’objet d’une grâce sans qu’il ne l’ait demandée, sans que sa famille biologique et/ou politique ne l’ait demandée.

 
– Mon candidat, Abdoulaye, est le seul homme politique sénégalais pour qui Internet a été coupé sur tout le territoire, aux fins de son exfiltration après sa grâce forcée (et non partielle, autre contorsion et hérésie juridique).

 
– Mais encore : mon candidat est le seul Sénégalais qui a été escorté par N voitures banalisées jusqu’au tarmac de l’aéroport où il était interdit à tout avion autre que le sien d’atterrir ou de décoller …Le jet privé de son ami personnel l’attendait pour le conduire à une destination hors du Sénégal, il a choisi d’aller chez son prestigieux ami qui lui a offert l’hospitalité et qui a tant œuvré pour sa libération.

 

Mamadou GUISSE tu as fait la prison toi également pas pour les mêmes raisons, il est vrai. Mais, dis-nous donc, qui au Sénégal t’a attendu à la porte de la prison, quels médias en ont parlé ? Des pages spéciales ? L’Etat a-t-il déployé tout un arsenal pour toi ?! Oh que nenni ! Personne ne te connait cher ami et tu ne fais peur à personne. Mon candidat, visiblement si !

Des lors, le minimum d’intelligence voudrait que celui qui est craint au point qu’il soit déployé tant de contorsions du Droit, de violations des lois, autant d’énergie, de ressources, d’astuces et de stratagèmes …soit choisi par le parti auquel il appartient. Si Me Amadou Sall, ou Nafi Diallo avaient été la phobie, la peur, l’angoisse du régime actuel, j’aurais demandé à ce que ceux-là soient les candidats du PDS. Question de logique! Du cartésianisme ! Du B.a.-ba ! Elémentaire …

 

Très cher Abdoulaye, je comprends que tu aies besoin, d’exister politiquement via des photos par ci par là de ce grand baobab qu’est le président Wade, je comprends également cher ami, que pour faire dans le buzz tu aies besoin nécessairement, faute de faits d’armes probants, de taper sur Karim Wade en caressant le père mais sache que Karim Wade est d’abord le candidat des militantes et militants du parti auquel il appartient, des karimistes qui ont librement choisi sans te demander ton avis, qui en vérité ne compte pas .

 

Je peux personnellement consentir à ce que des membres du PDS commentent notre cuisine interne mais je ne saurais le tolérer venant de quelconque président de parti autre que ma formation politique. Dès lors, je te conseille à l’avenir de chercher le buzz autrement que par de vaines attaques polémistes sans réel contenu.

 

Tu voulais te faire remarquer ?! Voilà, bravo c’est fait, Karim s’en rappellera. Assez pour un coup de fil réclamé urbi et orbi?! … J’en doute !
Cher ami, pour terminer et un mot comme en mille : MANI NGUA YEMEU TCHI KOUDOU GNOU ROFF LEU CI GAYAK …

 

Amicalement,
Nafi.

 

PS : Il est malencontreux que tu montres a la face du monde des carences intellectuelles aussi graves que celles révélées dans ce hiatus si décousu que tu appelles interview car tu es bien le seul à siéger à Wattu Sénégal sans comprendre que ce Front n’est pas une alliance électorale mais un front autour d’une plateforme sur 3 points. Et dire qu’il suffit juste de savoir lire pour le comprendre. Sauf bien entendu si tu es l’envoyé de quelque sombre personnage de Roume ou de ses affidés masqués …A ceux-là, je te fais la commission, transmets-leur ce message, dis leur, à l’avenir de trouver une personnalité plus crédible pour porter les attaques contre nous.

 

Commentez avec Facebook

Voir aussi

Inélégance ou vengeance ? Quand Mariéme Faye refuse d’applaudir Coumba Gawlo à Abidjan

Inélégance ou vengeance ? Quand Mariéme Faye refuse d’applaudir Coumba Gawlo à Abidjan, devant ses …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *