VISITE DE MACKY SALL A TOUBA : LE JOUR DE LA HONTE !

Ce jeudi 17 novembre 2016 restera à jamais gravé dans la mémoire collective mouride comme étant celui du jour de la honte et du déshonneur.
Pour accueillir le président de la république, des politicards avides de prébendes et soucieux de s’attirer les bonnes grâces de Macky Sall ont osé, à quelques encablures du mausolée de Cheikhoul Khadim, brandir des pancartes, battre le tam-tam dans un méli-mélo indescriptible et bafouer le ndigueul du khalife et les règles les plus basiques de l’islam.

Ce manque d’égard à l’endroit de Serigne Touba , cette absence de tact et de finesse relèvent tout simplement d’une inculture, d’une méconnaissance profonde de la cosmogonie mouride.
Pour mieux appréhender l’étendue de la gaffe, la profondeur de la bévue, nous rappellerons simplement que les vrais disciples ne passent jamais devant la mosquée abritant le mausolée de Serigne Touba sans se découvrir et se déchausser.
Certains vieux disciples contemporains de Cheikhoul Khadim rechignaient même à porter des chaussures dans tout le périmètre sacré de Touba.
Serigne Saliou Mbacké aimait rappeler que Sokhna Faty Dia (fille aînée de Serigne Touba) leur disait souvent que Cheikhoul Khadim n’acceptait même pas qu’on puisse verser dans le lieu qui devait abriter la mosquée l’eau ayant servi à laver le linge.
Comment alors accepter que des énergumènes sortis d’on ne sait où et se prévalant de l’onction du khalife ( à qui on cache toutes ces pratiques) puissent se permettre, sous le fallacieux prétexte de réserver un accueil populaire au président de la république, de manquer à ce point d’égard à l’endroit de Serigne Touba qui , sa vie durant , n’a jamais accepté que ses ouailles enfreignent la plus élémentaire règle de politesse et de bienséance ?
Le plus révoltant dans l’histoire est le fait que les membres du comité d’organisation affichaient tous des mines réjouies devant ce spectacle révoltant et qui rappelait à tous points de vue les libations.
Hubert de Beuve Méry aimait souvent dire qu’ « il ne faut pas laisser nos moyens de vivre compromettre nos raisons de vivre ! » .
Les membres du comité d’organisation devraient se rappeler plus souvent cette recommandation.
Quant au président Macky Sall, nous voudrions pour des raisons de sécurité lui suggérer, en toute modestie, de venir à Touba au moins une semaine avant le magal. Son cortège a considérablement nui à la fluidité et certains membres trop zélés de sa sécurité ont intercepté et quelques fois malmené d’honorables habitants de Touba qui , il est vrai, ne sont que des « citoyens ordinaires » !
Loin de nous l’idée de refuser que la plus haute autorité de la république se rende à Touba pour les besoins du magal ; mais que cette visite se fasse dans le respect de certains usages en vigueur dans ce sanctuaire.
YAL NAGNOU YALLA FAYAL SERIGNE TOUBA !
 PAR BAMBA FALL

lepeuple.sn

Commentez avec Facebook

Voir aussi

Cheikh Dieng, maire de Djeddah Thiaroye Kao: « Alioune Sall a manipulé le Préfet de Guediawaye et nous fait perdre 500 000 F par jour pour marché Bu Bess »

Le problème du marché Bu Bess de Guédiawaye n’a pas encore connu son épilogue. Le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *