Le Pds Apporte Son Soutien Aux Magistrats Et Déballe: « Le Premier Président De La Cour Suprême Est Le Bras Armé De Macky Dans Son Entreprise De Liquidation Des Opposants »

FLASHACTU.INFO-Le comité directeur du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) s’est réuni le mardi 08 novembre 2016 à la permanence nationale Oumar Lamine BADJI, sous la présidence du frère Oumar SARR, secrétaire général national adjoint et coordonnateur à l’effet d’examiner l’ordre du jour relatif à la situation nationale.

Examinant le projet de loi instituant une récompense pour ceux qui ont décidé d’apporter la caution judiciaire à la lutte contre la démocratie, le comité directeur dénonce la décision du gouvernement de maintenir à son poste le premier président la cour suprême au-delà de l’âge de la retraite.

Notre parti, qui apporte son total soutien aux magistrats et autres acteurs de la justice, considère que le maintien en activité du premier président de la cour suprême au-delà de l’âge de la retraite porte gravement atteinte à l’indépendance de la magistrature et jette le trouble sur le rôle que le premier président en particulier a joué dans le procès injuste et inique qui a abouti à la condamnation sans raison de notre frère Karim Wade, candidat de notre parti à la prochaine élection présidentielle et au dangereux précédent de la condamnation par le cour suprême de notre sœur Aïda NDIONGUE.

Manifestement Macky SALL a pris la décision de faire du premier président de la cour suprême son bras armé dans l’entreprise de liquidation des opposants en se soumettant des pans entiers de la justice. Le premier président Mamadou Badio CAMARA qui refuse obstinément de faire une déclaration de patrimoine en violation de la loi sur la transparence et la concussion est totalement disqualifié pour rester à la tête de la cour suprême au-delà de l’âge limite, dans près de six mois. Au-delà, le PDS est en droit de porter une légitime suspicion dans l’indépendance de la justice qui pourra difficilement projeter l’image d’une institution républicaine.

Le comité directeur apporte tout son soutien à l’Union des Magistrats Sénégalais (UMS) dans sa lutte pour l’indépendance de la justice et la dignité des magistrats menacées par un pouvoir qui ne se soucie que de sa survie politique.

Les hommes de droit, les associations de la société civile et les personnalités éprises de paix et de transparence doivent apporter leur soutien sans faille à la lutte des magistrats pour une justice réellement indépendante, réellement libre au service exclusif du droit, de la justice et des citoyens.

Commentez avec Facebook

Voir aussi

Les questions dérangeantes de Woré Sarr à Ismaila Madior Fall

Les questions dérangeantes de Woré Sarr à Ismaila Madior Fall Commentez avec Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *