L’Apr avait aiguillonné une certaine Fatou Sène pour destituer Aïda Mbodj : pour la symbolique, le Pds a élu une Fatou Sène histoire de la venger

Derrière l’élection, il y a quelques instants, de la nouvelle Présidente du Conseil départemental de Bambey, se cache une symbolique ô combien saisissante.

En effet, après qu’une responsable de l’Alliance pour la République du Président Macky Sall a été aiguillonnée pour porter la requête demandant la destitution d’Aïda Mbodj de la tête de l’Institution départementale, le Parti démocratique sénégalais a trouvé une manière bien singulière de se venger de l’histoire.

Pour ce faire, les libéraux ont tout simplement porté leur choix sur une autre Fatou Sène, responsable du Pds. Histoire de lui demander de venger Bambey-bleu de l’affront de Bambey-marron.

Et le résultat des courses se passe de commentaires : Fatou Sène a pris le pouvoir, en sortant victorieuse de l’élection du Président du Conseil départemental. Humiliant, du coup, Abdoulaye Diouf, qui, pour matérialiser son rêve nombriliste de trôner à la tête de l’Institution départementale, a attendu les derniers moments pour troquer Aïda Mbodj et le Pds contre Macky Sall et l’Apr.

Ce n’est pas tout, parce que ce Professeur d’Université a, également, histoire de marquer les esprits, démissionné en pleine salle où se tenait le vote, de son poste de Secrétaire élu. Malheureusement, il le vivra à ses dépens.

Car il a été battu à plate couture par Fatou Sène. Et son désormais ex-statut de Secrétaire élu au Conseil a fondu comme beurre au soleil. On appelle ça, perte au carré.

Actusen.com

Commentez avec Facebook

Voir aussi

Les questions dérangeantes de Woré Sarr à Ismaila Madior Fall

Les questions dérangeantes de Woré Sarr à Ismaila Madior Fall Commentez avec Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *