Traque des biens mal acquis – Me Djibril War: “Des esprits haineux et revanchards ont trompé le président…”

Reparlons de la traque des biens mal acquis pour dire que le président de la République du Sénégal aurait été abusé par ses proches qui voulaient se venger de l’ancien président Me Abdoulaye Wade.

Dans un entretien accordé au journal “Le Populaire”, ce lundi 13 juin, le Directeur de l’école de parti de l’Alliance pour la République (Apr), Me Djibril War a confié que des esprits haineux et revanchards ont trompé le président. “La reddition des comptes n’aurait pas due être détournée de sa vocation et de sa finalité par des esprits pervers, haineux, revanchards qui ont trompé le Président, pour assouvir leur vengeance sur la personne de l’ancien président, Abdoulaye Wade, à travers son fils, en utilisant la Crei (Ndlr: Cour de Répression de l’Enrichissement illicite)“, a-t-il révélé.

Au cours de l’interview, le membre fondateur de l’Apr a rappelé avoir décrié les limites de cette Cour, dès le début, de part ses règles de fonctionnement et de procédures qui, selon lui, jurent d’avec les règles d’une bonne justice dans un Etat de droit digne de ce nom, comme le Sénégal, à savoir le renversement de la charge de la preuve sur le dos de l’accusé, la violation de la présomption d’innocence  et l’existence du double degré de juridiction admis même dans les procès de crimes, meurtres, assassinats, le mépris des principes fondamentaux du droit, tels que les attributs du droit de propriété, comme la donation, l’acte notarié qui fait foi jusqu’à inscription de faux.

Le président de la Commission des affaires étrangères de

l’Assemblée nationale s’est aussi rappelé des différents épisodes qui ont suivi la traque des biens mal acquis. “Vous vous rappelez les campagnes d’accusation de vols de véhicules, des humiliantes interpellations de chefs de villages, marabouts, pour confisquer, en plein jour, des voitures que le président Wade leur avait gracieusement offerts, des tableaux de peinture “cachés ou enterrés dans des champs”, portées en l’endroit de l’ancien président“, s’est-il souvenu. “Pourtant”, ajoute-il, après avoir félicité le président Sall, avant la proclamation des résultats du 2ème tour de la présidentielle de mars 2012, et l’avoir béni après par des prières, Me Wade avait même instruit ses hommes, femmes, d’être à la disposition du nouveau président, leur frère, pour qu’il réussisse sa mission”.

Commentez avec Facebook

Voir aussi

Les questions dérangeantes de Woré Sarr à Ismaila Madior Fall

Les questions dérangeantes de Woré Sarr à Ismaila Madior Fall Commentez avec Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *